Coefficient concours centrale


Pour analyser l'incidence de cette monnaie gratuite sur le financement des banques, on a choisi de retenir et de comparer les idées cadeaux pour homme noel bilans de trois banques centrales : la Banque de France, l'Eurosystème et la FED à la date du 31 décembre 2006.
Le niveau du refinancement, toutes banques confondues et le coût en découlant devraient donc être connus.
Aussi, a-t-il été institué au départ un mécanisme d'un type particulier fondé sur les transferts de créances.On peut observer en France que les banques dans leur ensemble ont financé leurs besoins en monnaie fiduciaire (56,8 mds) et leurs réserves obligatoires (26,4 mds) à laide de leur seul refinancement (13,7 mds).La Banque Centrale ne contrôle donc pas code promo asus zenfone 2 à ce niveau la création de monnaie secondaire par les banques.On peut dire en substance que les banques sont seules maîtresses de lémission de monnaie secondaire, car : - elles font leur affaire, en toute indépendance et sans monnaie, des positions issues de la compensation des transactions de leurs clients et par conséquent sans quelles.Elles ne peuvent pas d'évidence se libérer par tirage sur leurs caisses, comme elles le font d'ordinaire pour la plupart de leurs transactions avec les agents non bancaires.En ce qui les concerne, les banques de dépôts créent de la monnaie scripturale dite " monnaie secondaire " dans des limites qui restent à démontrer, même si le pouvoir monétaire, la Banque Centrale en lespèce, prétend les contrôler.



Toutefois, pour le calcul du ratio de liquidité, la règle veut que soient pris en compte les actifs facilement liquides dans le cas supposé où la banque serait mise en demeure de rembourser à tout moment toutes les liquidités à vue et à terme.
One common misconception is that banks act simply as intermediaries, lending out the deposits coupon reduction orchestra that savers place with them.
Cela étant, cette création de monnaie centrale qui bénéficie aux banques a pour effet de diminuer leurs besoins de " refinancement " et par voie de conséquence de réduire lemprise du pouvoir monétaire sur elles.
In fact, when households choose to save more money in bank accounts, those deposits come simply at the expense of deposits that would have otherwise gone to companies in payment for goods and services.
On peut donc en déduire que cette quantité de monnaie centrale a servi, à hauteur de son montant, de contrepartie à la création de monnaie secondaire par les banques.Rien, sinon se trouver dans la place et de profiter dune organisation faite à leur mesure.Conséquence de ces transferts de pertes, car il faut bien appeler les choses par leur nom, la Fed a été placé sous la protection du Trésor Public dans la plus grande discrétion le Situation rocambolesque, mais vraie.Si lon examine lactivité journalière des banques, on relève grosso modo deux grandes masses de mouvements de fonds : - le traitement en compensation des transactions (chèques, virements, effets de commerce, prélèvements, cartes bancaires, etc.) de leur clientèle, dune part, - leurs propres transactions interbancaires.Ainsi donc aujourdhui, les banques liquident les positions résultant non seulement des transactions de leurs clients, mais aussi dune fraction de leurs dettes, sans monnaie et en toute liberté par les prêts quelles se consentent mutuellement, contre garantie naturellement.

On constate également que le niveau des taux pratiqués par les banques suit de moins en moins le taux directeur depuis le début de ce siècle.
Ouvrons ici une parenthèse.


[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap